Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Le Groenland, des rêves d'Arctique

Le Groenland, des rêves d'Arctique

Le Groenland, des rêves d'Arctique écrit par Julien ERSTER :  Le Mag' de Tirawa

Idée de voyage rédigée par Julien ERSTER

Le Groenland, des rêves d'Arctique

Groenland, Europe

Julien, amoureux des destinations nordiques revient sur les points forts de cette destination qu'est le Groenland.

Julien, responsable des destinations nordiques, revient sur deux voyages au Groenland qui se concentrent respectivement sur la partie Est et la partie Sud de la deuxième plus grande île du monde. Découvrez les points forts de ces régions, les partis-pris et les singularités de ces voyages grâce à une petite interview.
 
L’Ouest est de loin la région la plus connue du Groenland alors pourquoi l’Est et le Sud ?
En effet, certains voyageurs qui s’intéressent déjà à la destination trouveront peut-être surprenant que la partie Ouest, avec la célèbre baie de Disko, soit absente de nos propositions. Je les rassure, un voyage sera en préparation dans un avenir proche. Là encore, nous avons préféré nous concentrer sur deux parties plus sauvages, plus authentiques et moins fréquentées avec une offre vraiment originale.

Crête de Tiniteqilaq - Groenland - Crédit : Björgvin Hilmarsson

Crête de Tiniteqilaq, © Björgvin Hilmarsson

La région de l’Est correspond à l’image classique qu’on peut avoir du Groenland, celle d'une terre polaire : des glaciers gigantesques, des ambiances alpines, des fjords, tantôt larges tantôts étroits, où des icebergs de toutes les tailles sont immergés. Dans ce « wild » beau et hostile, des villages inuits à la culture préservée demeurent et vivent encore de chasse et de pêche.  Curieusement aucun Viking n’est arrivé jusqu’ici. Il faudra attendre les récits de Paul-Émile Victor pour découvrir l’endroit. Le voyage dans l’Est et une excellente première approche du Groenland.

Kulusuk - Groenland - Crédit : Björgvin Hilmarsson

Kulusuk, © Björgvin HilmarssonFjord été- Groenland - Crédit : Björgvin Hilmarsson

Fjord en été, © Björgvin HilmarssonInuit tenue traditionnelle - Groenland - Crédit : Björgvin Hilmarsson

Inuit en tenue traditionnelle
© Björgvin Hilmarsson

 
La partie méridionale est différente et plus contrastée. On retrouve évidemment les fjords, les icebergs et les glaciers mais aussi les terres vertes. Les fameuses « green lands » qui inspirèrent le nom actuel du Groenland, à Erik le Rouge, un des premiers vikings débarqués là en 982. Ainsi, ces terres fertiles et son climat « plus doux » ont convaincu les peuples du nord issus d’Islande et de Norvège à se sédentariser au fil des siècles. On trouve encore des vestiges de fermes, de villages, de sites historiques ou d’églises. Visiter le site de la longère du roi Erik le Rouge est des plus intéressants.

Brattahlíd, ancienne ferme d‘Erik le Rouge - Groenland - Crédit : Björgvin HilmarssonBrattahlíd, ancienne ferme d‘Erik le Rouge
© Björgvin Hilmarsson
On y apprend notamment que son fils a découvert l’Amérique (Terre Neuve) 500 ans avant Christophe Colomb. J’aime assez la dimension humaine et historique de ce voyage qui permet également de découvrir des territoires vierges et somptueux. Ainsi, le Fjord de glace bleue, le bain dans les sources chaudes d’Uunartoq ou les « big walls » de Tasermiut sont trois propositions totalement inédites. Un big wall est une immense paroi rocheuse prisée et connue généralement par un public féru d'escalade. Dans le fjord de Tasermiut, plusieurs d'entre eux frôlent les 1500 m ! Il ne s'agit évidemment pas de le grimper mais d'effectuer des randonnées au pied de ces géants. Décor impressionnant avec des similitudes certaines avec la Patagonie.

village inuit-bjorgvin-hilmarsson-8586Village inuit, © Björgvin Hilmarsson

Navigation dans le fjord de glace bleue - Groenland - Crédit : Einar Torfi FinnssonNavigation dans le fjord de glace bleue
© Einar Torfi Finnsson

Camp dans le fjord de Tasermiut, Patagonie Arctique - Groenland - Crédit : Einar Torfi FinnssonCamp dans le fjord de Tasermiut en Patagonie Arctique, © Einar Torfi FinnssonSource chaude Uunartoq - Groenland - Crédit : Einar Torfi FinnssonSource chaude Uunartoq, 
© Einar Torfi Finnsson

Notez que ces deux régions donnent accès à l’Inlandsis, cette vaste et gigantesque étendue glaciaire qui laissera sans voix n’importe lequel des voyageurs expérimentés, bavards ou les deux ! Côté faune, il n'est pas rare de croiser baleines à bosse et renards polaires dans les fjords du sud.

Baleine a bosse groenlandIcebergs et baleines à bosseInlandsis Groenland - Crédit : Björgvin Hilmarsson

Au pied de l'énorme Inlandsis, 
© Björgvin Hilmarsson

Tu évoquais les singularités de ces voyages. Peux-tu nous en dire plus ? 
Oui et elles ne manquent pas. Outre l’envie de défricher et de proposer de nouveaux coins, les singularités se situent aussi aux niveaux des prestations. 


Les hébergements
Le voyage de 9 jours dans l’Est ne compte aucune nuit sous tente et celui de 14 jours seulement 3 dans le fjord de Tasermiut car il est impossible de faire autrement. Compte-tenu des conditions climatiques aléatoires et changeantes même en été, c’est toujours plus confortable de dormir en auberge (chauffée et disposant de sanitaires) que sous tente. Ici, c'est la nature qui décide et contrairement à nos confrères nous souhaitions limiter au maximum les nuits les plus exposées à ces aléas. D'une part, cela rend le voyage accessible au plus grand nombre et, d'autre part, cela permet de sécher en cas d'épisodes pluvieux.
 
Transports
Les déplacements quotidiens s’effectuent en bateaux privatisés pour nos voyageurs. C’est le moyen de locomotion principal puisque les routes sont inexistantes. Il permet aussi d'élargir la zone de découverte, d'observer la faune marine, d'approcher des icebergs ou de changer de coin rapidement... Le gros avantage réside dans notre choix de bateaux couverts et non de zodiacs ouverts à la merci d’éventuelles intempéries.

Transport en commun privé au groenlandTransport en commun privé, 
© Björgvin Hilmarsson

 

Composition du groupe
Là encore, belle différence avec l'offre du marché car nos groupes sont composés uniquement de nos voyageurs francophones. À contrario, la plupart de nos confrères regroupe les participants français issus de différentes agences et y ajoute une clientèle européenne (Italie, Espagne, Royaume-Uni…).
 
Guide
Nos guides sont généralement islandais francophones ou français contrairement à d’autres qui, pour s’adapter à l’hétérogénéité des groupes, n’ont que des guides multilingues. Chacun attend son tour pour les explications du guide dans sa langue en sachant que le français n'est pas la langue la plus parlée… un peu trop poussif à notre goût.
 
Activités et itinéraire
Découvertes et randonnées. Nous avons choisi de ne pas proposer d’itinéraire en kayak qui donne une vision trop restreinte des territoires. Pour nous, l’essentiel est de proposer des voyages accessibles à tous et offrant plus de variété et de découvertes.
 
Équipement

Contrairement aux idées reçues, un voyage au Groenland en été ne nécessite pas de matériel spécifique ou de vêtements ultra-techniques. Votre bagage est le même que pour vous rendre en Islande, en Norvège ou en Patagonie.

 

Le Groenland pour qui ? 

  • Les passionnés de destinations nordiques et polaires
  • Les passionnés de terres sauvages et reculées. Vous avez aimé la Nouvelle-Zélande, le Canada ou la Patagonie ? Le Groenland est un nouvel horizon pour vous !
  • Amateurs d’inédit et de dépaysement avec un itinéraire où le bateau remplace le transport routier
  • N’importe quel voyageur qui souhaite découvrir ses territoires extrêmes dans des conditions vraiment optimales (bateau couverts et privatisés, nuits en auberge, guide francophone et groupe exclusif).

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -