Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Retour d'Indonésie

Retour d'Indonésie

Regard de voyageur rédigé par Yves G.

Retour d'Indonésie

Indonésie, Asie pacifique

Qui mieux qu'un de nos voyageurs pour témoigner de son récent voyage en Indonésie ? Un très grand merci à Yves pour ce partage d'émotions intenses.

J'ai déjà eu la chance de mettre les pieds (et un peu la tête...) dans une soixantaine de pays pour des raisons professionnelles et/ou personnelles. Et maintenant que je suis retraité, je me dis que si les voyages forment la jeunesse ils peuvent aussi contribuer à éviter de vieillir trop vite et trop bêtement. Apres un été marqué en France par la bêtise affligeante des préjugés racistes, aller voir ce qui se passe dans le plus grand pays musulman du monde (l'Indonésie pèse démographiquement autant que l'Iran, l'Irak, l'Égypte et l'Arabie saoudite ensembles) m'est apparu stimulant. Et quand j'ai vu que ce pays aux 16 000 îles et 483 langues avait pour devise " unité dans la diversité ", je me suis dit que cela valait bien un grand tour tel que Tirawa le proposait...

 

Je suis aussi sensible à des mots magiques qui me donnent envie "d'aller voir". Et après Machu Pichu, Patagonie, Tamanrasset ou Ispahan... Borobudur ou Moluques résonnaient comme un appel à mes oreilles.

 

Au cours de ces voyages organisés je m'arrange toujours pour m'offrir de petits extras solitaires en général à l'aube. C'est souvent l'occasion de rencontres imprévues avec les autochtones.

 

Ce fut encore le cas et voici deux exemples :

  • sortant d'Ubud au petit matin, j'arrive dans les rizières qui sont à sa périphérie. Et là, température délicieuse, lumière idéale, un homme avec son teeshirt à la gloire de la bière locale est en train de faire ses offrandes sur un petit oratoire. Sourire, signe de la main, autorisation de photographier, j'essaie de saisir la magie de l'instant, la fumée de l'encens, les aspersions avec la fleur d'hibiscus, les aller et retour pour déposer les offrandes en lisière de la rizière... Encore un échange de regards et c'est déjà le départ, mais je suis sûr que moi le mécréant j'ai communié sans le vouloir.
    IndonésieIndonésie
  • balade tôt en cette dernière journée de farniente à Sanur avant le départ pour Paris. Les restaurants sur la plage sont vides des touristes qui les peuplaient la veille au soir. Personne sur le sable, mais dans la mer derrière ces bateaux qui ,avec leurs deux légers flotteurs, ressemblent à des araignées d'eau, dans le contrejour du soleil matinal, des pêcheurs dessinent des ombres non pas chinoises mais bien indonésiennes. Et en face, de l'autre côté de l'allée, deux hommes âgés m'invitent à entrer dans un temple et à les photographier en train de faire leurs offrandes. Encore des images magiques à ajouter à une moisson prolifique...
    IndonésieIndonésieIndonésie

Vous aurez compris que "faire un pays" n'est pas mon style, c'est même une des expressions dont j'ai le plus horreur. J'ai un tout petit peu vu de cet immense pays qu'est l'Indonésie, je l'ai vu en octobre, à la saison des papayes alors que je préfère les mangues , ce qui avec les 15990 îles qu'il me reste à decouvrir constituent de solides raisons d'y retourner. Avec aussi l'espoir de comprendre un peu mieux la manière des musulmans indonésiens de s'accommoder des signes ostentatoires boudhistes ou hindouistes...

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -