Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Sur les chemins secrets du Bhoutan

Sur les chemins secrets du Bhoutan

Sur les chemins secrets du Bhoutan écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Visite de Thimpu

- Sur les chemins secrets du Bhoutan -

Bhoutan, Asie pacifique

Nous commençons la journée par la visite du temple de Changankha qui est l'un des plus anciens de la vallée de Thimphu. Il fut construit au 15e siècle et restauré en 1998 et 1999. IMG_6486Temple de Changankha, ThimpuIMG_6479Villageoises au temple de Changankha, Thimpu

Nous poursuivons par une balade dans le parc zoologique afin de découvrir le taquin, animal endémique du Bhoutan. IMG_6491Le taquin, zoo de Thimpu

Nous profitons de notre passage à Thimpu pour visiter l'école de peinture puis l'atelier de tissage. N'étant pas très manuel, je suis toujours impressionné par la dextérité des artistes. IMG_6498Etudiant en sculpture, ThimpuIMG_6505Les tissus, ThimpuIMG_6512Tissage, Thimpu

Il nous faut attendre l'ouverture au public en fin d'après midi pour visiter le Dzong de Punaka. IMG_6561Entrée d'un temple du Dzong de ThimpuIMG_6566Porte d'entrée du Dzong de Thimpu

Ce soir, Françoise Pommaret (auteur du guide "Bhoutan" aux éditions Olizane) vient nous parler du Bhoutan suite à l'invitation de Tirawa. C'est un régal de l'entendre nous faire partager son attachement à ce petit pays. Nous en profitons pour la questionner sur les décorations murales qui ornent de nombreuses maisons. Notre oeil grivois a surtout retenu la présence de phallus en érection. Françoise nous explique que ces peintures murales sont une pratique ancestrale dans l'Ouest du Bhoutan. Lors de la construction d'une maison ou de sa rénovation, ses habitants engagent des peintres pour les réaliser. Ces phallus protègent les maisons et leurs habitants du mauvais oeil et des ragots. "On attribue généralement l'origine du rôle protecteur du phallus à Drukpa Kunley, un moine tibétain venu au Bhoutan au XVe siècle. Sa réputation d'alcoolique et de coureur de jupon est toujours présente chez les bhoutanais.  Drukpa Kunley faisait abondamment usage de son phallus pour subjuguer les démones... pour coucher avec les femmes également" dixit Françoise. IMG_6488Phallus protecteur, Thimpu

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -