Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Voyage sur l'Île de Pâques

Voyage sur l'Île de Pâques

Voyage sur l'Île de Pâques écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Randonnée au cratère du Rano Kau

- Voyage sur l'Île de Pâques -

Chili, Amériques

Pour notre première balade, nous sommes montés au cratère du volcan Rano Kau (250m de dénivelé), une belle randonnée facile qui permet de découvrir les jardins de la CONAF (autorité administrative gérant les parcs nationaux chiliens) où sont cultivés à l'ancienne (dans des enclos de pierres) des spécimens de Toromiro (l'arbre sacré de l'île) et autres plantes qui avaient totalement disparues suite à la déforestation. La vue est magnifique sur ce cratère de 1,5 km de diamètre qui abrite le plus grand lac de l'île sur lequel semble flotter de très nombreux îlots de roseau. Enclos traditionnel pour les culturesEnclos traditionnel pour les culturesLe Toromiro, l'arbre sacré de l'îleLe Toromiro, l'arbre sacré de l'île de PâquesDepuis le site d'Orongo, qui domine le cratère, nous jouissons d'une superbe vue  sur les îlots Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu Nui où les hirondelles de mer viennent pondre leurs oeufs. D'un point de vue historique, la logique aurait voulu que nous terminions notre découverte par ce site d'Orongo. En effet, face à une situation de crise environnementale croissante, les clans présents sur l'île  abandonnèrent progressivement entre 1600 et 1680 la réalisation des célèbres et mystérieuses statues pour renverser les statues existantes, et profaner les Ahu (plateformes soutenant les statues). Une révolte eu lieu, un nouveau culte religieux fondé sur le dieu créateur Makemake (qui jusqu'alors n'était qu'un dieu parmi les autres) fut adopté. Le culte avait lieu à Orongo. Chaque année était organisé un concours dont le but était de recueillir le premier oeuf de la saison.  Après avoir descendu une falaise, il fallait nager sur 2 km (malgré les nombreux requins), trouver le premier oeuf (cela pouvait prendre des semaines), le ramener sur la tête (sans faire d'omelette). Le gagnant (ou le chef de clan représenté par le gagnant) obtenait alors pour un an le titre d'homme oiseau. On le disait envoyé par Makemake, dont-il devenait l'intermédiaire pour un an. Beaucoup plus tranquillement, nous retournons hors chemin à Hanga Roa par la côte, ce qui nous permet de profiter pleinement de la vue sur l'océan. Nous en profitons pour visiter  la grotte d'Ana Kaï Tangata qui renferme quelques restes de peintures rupestres. A Orongo, des maisons de pierres (en chaume sur le reste de l'île) furent construites, sans doute pour abriter les concurrents et spectateurs. Cratère du volcan Rano KauIlots Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu NuiIlots Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu NuiMaisons de pierres d'OrongoMaisons de pierre d'OrongoPétroglyphes sur le site d'OrongoPétroglyphes sur le site d'Orongo

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -