Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Des bikers au Pays du Dragon

Des bikers au Pays du Dragon

Des bikers au Pays du Dragon écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

De Jakar à Trongsa

- Des bikers au Pays du Dragon -

Bhoutan, Asie pacifique

Nous en étions resté donc à hier soir, repas réalisé par Dominique et Jérôme. Après deux heures passées en cuisine, le résultat fut à la hauteur ! Une tartiflette à la mode bhoutanaise, les cuisinières locales en sont encore baba ! Grosse ambiance donc lorsque les plats sont arrivés sur la table. Cuisine

Ce matin, pour la première fois quelques nuages barrent l'horizon. N'ayant pas vraiment de carrosserie autour de lui, le motard est très inquiet à la vue d'une possible dépression.

 

Départ assez tardif ce qui est une garantie de ne pas se retrouver nez à nez avec une plaque de verglas... autre inquiétude du biker. Finalement les virages s'enchaînent et après un stop dans un village où les commerçants sont si durs en affaire que nous n'y achèterons rien, nous voici arrivés au grand col de la journée : le Yutong La (3400 m).

 

Suivent 26 kilomètres de descente, sur une route plutôt bonne (il y a même une section où on se serait cru dans un grand col en Suisse), et c'est déjà l'étape, dans un hôtel où la vue sur le dzong de Trongsa est unique.

 

Après le déjeuner, descente au dzong pour visiter cette merveille architecturale. Cours intérieures, monastères, peintures... Dzong de TrongsaDzong de Trongsa

Détails d'une roue de la vieDétails d'une roue de la vie

Avec les plus valeureux de l'équipe, nous descendons sous le dzong, jusqu'au niveau de la rivière pour ensuite remonter sur l'autre versant. Une belle balade !

 Le pont pour passer sur l'autre riveLe pont pour passer sur l'autre rive

Ce soir, vers 18 heures nous avons reçu la visite de Françoise Pomaret. Grande spécialiste du Bhoutan, elle est d'ailleurs l'une des rares étrangères à avoir la nationalité bhoutanaise ! Elle a répondu à nos questions à flux tendu pendant une heure. De la notion de bonheur national brut à la corruption dans la société locale, rien ne lui a été épargné. Avant de terminer cette journée, je dois avouer que j'ai reçu une critique cuisante. En effet on m'accuse d'avoir menti sur la notion de "17 curves a mile"... certains pensent qu'il faut au moins multiplier par deux cette notation. Nous allons donc partir sur le postulat de 1 virage tous les cinquante mètres ! Mea Culpa !!! Mais au moins on se régale !

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -