Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Des bikers au Pays du Dragon

Des bikers au Pays du Dragon

Des bikers au Pays du Dragon écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

De Samdrup Jongkar à Tashigang

- Des bikers au Pays du Dragon -

Bhoutan, Asie pacifique

11 novembre-5 Daniel a encore le sourire Réveil très matinal, d'abord parce que notre mécano fait pétarader nos Enfield mais aussi car cette journée va être une des plus longues du circuit, et que rouler de nuit ... c'est quelque chose qu'il faut éviter à tout prix ! Nyima 6 Samdrup Jongkar est situé au bout des grandes plaines de l'Assam mais aussi juste au pied de ce formidable château fort qu'est le Bhoutan. Dès les premiers lacets on comprend mieux pourquoi ce pays n'a jamais été envahi par une puissance étrangère ! La route grimpe au milieu d'une végétation dense qui autrefois était hanté par les tigres et les moustiques agressifs. Cette route, un ruban assez étroit de bitume, est en travaux sur une partie de cette première étape. Le roi du Bhoutan a décidé d'élargir cette artère vitale pour le pays... résultat on va manger pas mal de poussière aujourd'hui ! Sur le principe de "17 curves a mile", que l'on va traduire par 1 tournant tous les cent mètres, ce qui va être une constante pour ce voyage, cette première journée est difficile.  Il faut s'habituer à ces machines, être vigilant à tous les instants, penser à rouler à gauche.

 

Ces premiers 180 km vont nous prendre environ 7 heures... faites le calcul de la moyenne horaire. Ceci étant, grand ciel bleu et paysages à couper le souffle vont nous accompagner. Au col de Pemagatshel, l'altimètre indique 2300 mètres (nous sommes partis de 160 m au niveau des plaines de l'Assam) et au loin la barrière himalayenne étincelle de ses neiges éternelles. Au col de Yangphula (2540 m) il ne reste plus qu'à plonger dans la vallée de Trashigang (1050 m). Au passage nous visitons le monastère de Zangdopelri, une première immersion dans l'univers bouddhiste du Bhoutan.

 

Petite capitale de l'Est du pays, Trashigang est fière de son dzong, forteresse abritant à la fois le pouvoir politique et la hiérarchie religieuse. Il se trouve que nous y arrivons en plein "tsechu", c'est à dire festival religieux  de la plus haute importance. 11 novembre-4Moines à Zangdopelri

Nyima 7

Installation dans un des lodges très très très rustique de l'endroit. L'Est du pays n'est ouvert aux étrangers que depuis quelques années et il y a vraiment un gros déficit dans les capacités d'hébergement.  

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -