Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Sur les chemins secrets du Bhoutan

Sur les chemins secrets du Bhoutan

Sur les chemins secrets du Bhoutan écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

De Chumey à Phobjika

- Sur les chemins secrets du Bhoutan -

Bhoutan, Asie pacifique

Lever matinal car la route, si elle est magnifique, est en travaux. Travaux à la Bhoutanaise, c'est-à-dire pas sur une petite portion, mais sur toute la distance. Il faut préciser qu'il n'y a qu'une route (pour mémoire sans ligne droite) et que la largeur de celle ci ne permet que des croisements au ralenti. L'élargir ne serait pas du luxe. Au lieu de rouler à 30 km/h, nous roulons à 2o km/h, ce qui nous laisse tout le temps d'admirer le paysage. Un arrêt au premier col de la journée nous permet d'apercevoir des sommets qui culminent à plus de 5000 m.

IMG_6099Au loin, les sommets à plus de 5000m

Plus loin, la visite d'un des plus impressionnants édifices du Bhoutan nous attend : Le Dzong de Trongsa qui abrita les 3 premiers rois du Bhoutan. La forteresse épouse étroitement un éperon qui s'avance dans la gorge de la rivière Mangdé et domine la route. Véritable chef d'oeuvre d'architecture, il comprend 25 temples, un dédale de cours, coursives et corridors. Il est bâti de telle manière, que jadis, d'où que le voyageur arrive, celui-ci était obligé de passer par le Dzong et d'acquitter une taxe. Bien sûr les peintures sont magnifiques. IMG_6102Dzong de TrongsaIMG_6146Intérieur du Dzong de TrongsaIMG_6155Moulins à prières et "gardiens" du temps - Dzong de Trongsa

Nous reprenons la route et pendant presqu'une heure et apercevons le Dzong. Ce dernier devait vraiment impressionner le voyageur. Nous croisons quelques villages et troupeaux de yaks qui paissent tranquillement ici pendant l'hiver avant de rejoindre des altitudes plus élevées. IMG_6096Yak

Une quarantaine de kilomètres après Trongsa, nous nous arrêtons au chorten de Chendebji. Ce grand chorten de style népalais  fut construit dans la première moitié du XVIIIème siècle par un religieux pour clouer au sol un démon qui terrorisait les habitants de la vallée. Un long mur à prières est placé devant le chorten. IMG_6176Chorten (style népalais) de Chendebji

Il nous reste deux cols à franchir pour rejoindre la vallée perdue de Phobjika. Cette vallée glaciaire est l'un des plus beaux endroits du Bhoutan. Ce soir, la décoration en bois de notre hôtel nous rappelle nos chalets montagnards. Nous sommes confrontés à un petit problème électrique. Le courant alternatif devient "un coup je marche", "un coup je ne marche pas". Nous attaquons donc notre repas aux chandelles.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -