Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Découverte du dernier royaume himalayen

Découverte du dernier royaume himalayen

Découverte du dernier royaume himalayen écrit par Hubert VEREECKE :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Hubert VEREECKE

Thimphu et Paro

- Découverte du dernier royaume himalayen -

Bhoutan, Asie pacifique

Une journée consacrée à quelques visites culturelles dans les villes de Thimphu (la capitale) et Paro. Avant d'entamer les réjouissances, plusieurs d'entre nous filent s'approvisionner dans la boulangerie suisse, juste à côté de l'hôtel. Nos voyageurs connaitraient ils le mal du pays ? Nous entamons nos visites de la capitale par le Memorial Chorten, un très grand stupa de style tibétain. En ce samedi, nombreux sont les pèlerins de tous âges et de toutes catégories qui viennent prier et effectuer des circonvolutions autour du chorten. Nous poursuivons ensuite vers une immense statue dorée de Bouddha assis sur son lotus, d'environ 60 mètres, en haut de la colline surplombant la ville. Ce don d'un riche singapourien dénote un peu avec l'austérité et la simplicité des bâtiments que nous avons vu jusque-là mais bon, les Bhoutanais aussi, ont leur Corcovado désormais. Nous terminons la visite de Thimphu par le siège du gouvernement, installé dans le Taschichodzong, un imposant bâtiment aux portes de la ville. En ce jour de weekend, le lieu est déserté par les fonctionnaires et pouvons ainsi visiter les cours ouvertes au public. Notamment, nous entrons dans le temple bouddhiste où a été signé le passage de la monarchie à la démocratie en 2008. Nous rejoignons maintenant Paro en remontant la vallée et suivant la rivière. Plusieurs petits villages magnifiques s'offrent encore à nous, un vrai régal. Kesang, notre chauffeur, est mis à contribution à de nombreuses reprises pour des arrêts photo. Puis nous redécouvrons Paro, qui était toute entière sous la brume à notre arrivée, il y a 8 jours. En regardant bien la configuration de la vallée, nous nous demandons comment notre avion a fait pour atterrir... Le temps étant au beau fixe, nous partons faire une petite marche dans les environs de Paro, qui nous mènera vers le dzong. Encore une journée bien rythmée ; il faut maintenant recharger les batteries pour demain. Nous sommes dimanche et ce jour est certainement l'un des moments forts du voyage, car nous allons monter jusqu'au monastère de Taktsang, plus connu sous le nom de "Nid du Tigre". Il s'agit d'un monastère particulièrement pittoresque, car il est littéralement accroché à la falaise, surplombant la falaise d'environ 800 mètres. Ce n'est pas seulement son cadre qui rend l'endroit fascinant, mais aussi sa symbolique : Guru Rimpoché (introducteur du bouddhisme au Bhoutan et au Tibet), selon la légende y serait venu sur le dos d'une tigresse et aurait médité quelques mois dans une grotte. Par chance, le temps est radieux aujourd'hui et nous partons à la conquête de ce temple perché, une randonnée estimée à 5 heures de marche. A 7h30, nous sommes les premiers sur le site et pouvons profiter du calme et de la fraîcheur matinale de la forêt. Quel bonheur. Et puis voilà le monastère qui se profile au loin. Le but semble si éloigné mais surtout inatteignable : une paroi de roche lisse nous fait face, et nous ne devinons aucun sentier pour arriver au but. Mais le rythme des lecteurs de Générations Plus est impressionnant : en 2 heures environ nous arrivons au monastère. Lors de la descente, nous rencontrons nombre de touristes et de pèlerins, peinant sous la chaleur de la fin de matinée. L'après-midi est consacré aux emplettes de fin de voyage à Paro, il faut dire que la petite ville offre un vaste choix de souvenirs : de l'artisanat traditionnel bhoutanais aux souvenirs Made in India !

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -