Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Du Panama au Costa Rica

Du Panama au Costa Rica

Du Panama au Costa Rica écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Actuellement en direct

Panama City

- Du Panama au Costa Rica -

Panama, Amériques

Voici l’un des rares pays que je ne connais pas encore… En cette « fin » de pandémie, j’ai donc mis au programme, avec Julien Freidel, le responsable des Amériques chez Tirawa, un petit programme de trois semaines qui va me faire découvrir le Panama puis le Costa Rica. 

 

A la base, le Panama, en dehors du canal et des titres des journaux concernant les scandales possibles liés à ce paradis fiscal, n’évoque rien de particulier. Me voici donc ici pour une semaine pour essayer de comprendre ce petit pays (75 000 km² et 4 millions d’habitants). Comme dans beaucoup de pays du monde, le Panama vient de subir un arrêt de nombreuses activités pendant un an et demi. Le secteur du tourisme a particulièrement été touché et pas mal d’hôtels sont encore fermés mais la situation s’améliore et les autorités font tout pour attirer à nouveau les voyageurs. 

 

Après de rapides formalités d’entrée (être vacciné est par contre complètement obligatoire), me voici donc plongé dans la moiteur tropicale de la capitale.
 

Depuis le toit de mon hôtel, au cœur du quartier moderne du centre-ville
Depuis le toit de mon hôtel, au cœur du quartier moderne du centre-ville.

 

Cette première journée va être consacrée à la visite des principales attractions de la capitale. Construite au bord du Pacifique, dans une admirable baie, la ville sidère par son mélange de modernisme et de passé colonial. Je commence par la visite de Panama Viejo, ensemble de ruines émouvantes témoignant du premier emplacement de la cité. Fondée en 1519 par un conquistador espagnol, elle est détruite en 1671 par le pirate Henry Morgan. Comme aujourd’hui c’est dimanche, les allées du parc où se cantonnent ces ruines sont remplies de Panaméens qui paradent. 

 

L’ancienne Plaza Major de Panama Viejo
L’ancienne Plaza Major de Panama Viejo. La tour de l’église de l’époque est l’un des rares vestiges encore debout
# A REMPLIR #
Un musée retrace l’histoire de cette époque. Ici la maquette de Panama Viejo
 
fête de l’indépendance
Des familles, en costumes traditionnels, et des majorettes préparant la fête de l’indépendance qui va être célébrée le 27 novembre, déambulent dans le parc

 

Le skyline de la nouvelle ville, depuis le sommet de la tour de l’église
Le skyline de la nouvelle ville, depuis le sommet de la tour de l’église

 

Route ensuite vers le port moderne où l’activité bat son plein en cette fin de matinée. Visite du Mercado de Mariscos avec dégustation d’une coupe de « ceviche », délicieuse préparation de poissons crus, coupés en lamelles et cuits dans le jus de citron.

 

La Mercado de Mariscos
La Mercado de Mariscos
Le kilo de langouste coûte environ 18 dollars
Le kilo de langouste coûte environ 18 dollars

 

Prochaine étape le quartier colonial, appelé ici Casco Viejo. C’est un charmant quartier qui s’articule autour de la place Bolivar et de la place de la Cathédrale. La magie du lieu vient du fait qu’il est encore dans son « jus » et en cours de réhabilitation. L’histoire et l’architecture de la ville se découvrent dans les bâtiments. Balade sur le « paseo de las Bovedas », l’ancien chemin de ronde. Il mène à la place de France qui rend hommage aux ouvriers et ingénieurs ayant travaillé à la construction du Canal de Panama à la fin du XIXème siècle. 

 

Place Bolivar, au cœur du Casco Viejo
Place Bolivar, au cœur du Casco Viejo
Le centre-ville moderne depuis le Casco Viejo
Le centre-ville moderne depuis le Casco Viejo
Depuis le bout du paseo de las Bovedas, la ville moderne au loin
Depuis le bout du paseo de las Bovedas, la ville moderne au loin
Le contraste entre le quartier colonial et la ville moderne est saisissant
Le contraste entre le quartier colonial et la ville moderne est saisissant
Paseo de las Bovedas
Paseo de las Bovedas
L’Ambassade de France est située à côté de la Place de France
L’Ambassade de France est située à côté de la Place de France
Le monument dédié à Ferdinand de Lesseps et son équipe
Le monument dédié à Ferdinand de Lesseps et son équipe

 

Une église, la plus connue de Panama, est blottie dans ce quartier : l’Iglesia de San José. Elle fut récupérée après la destruction de Panama Viejo, et reconstruite, pierre par pierre dans la nouvelle capitale. Son retable est particulièrement magnifique et dans la sacristie, une immense maquette représente des scènes de la Nativité.

 

Le retable de San José
Le retable de San José
La Nativité
La Nativité

 

Le ciel se charge de gros nuages annonciateurs d’une petite douche tropicale. J’en profite pour faire une petite sieste avant de terminer la journée sur le Causeway Amador, une immense jetée reliant plusieurs îles de la baie et servant de digue de protection à l’entrée du Canal de Panama. Vue incomparable sur la baie et la ligne de gratte-ciels de la ville moderne

 

Une pluie tropicale est annoncée. Nous sommes à la fin de la saison des pluies…
Une pluie tropicale est annoncée. Nous sommes à la fin de la saison des pluies…
Le Sky Line du centre de Panama depuis le Causeway Amador
Le Sky Line du centre de Panama depuis le Causeway Amador

 

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -