Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Entre Irian Jaya et Moluques

Entre Irian Jaya et Moluques

Entre Irian Jaya et Moluques écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

L'aventure a commencé !

- Entre Irian Jaya et Moluques -

Indonésie, Asie pacifique

Hanuman Après deux jours consacrés au voyage (une quinzaine d'heures d'avion pour atteindre Denpasar, une journée à Bali pour se rendre compte qu'à condition de quitter les plages de Sanur et de Kuta, demeures des usines à touristes, cette île paradisiaque a conservé son charme presque intact ... et un dernier vol de nuit de trois heures pour Timika), nous débarquons au petit matin du 2 Novembre en Irian Jaya. Nous sommes huit venus de France et avons une pensée émue pour deux de nos amis, Colienne et Manu, qui ont du annuler au dernier moment suite à un problème de santé. Un caméraman, Olivier, qui va filmer l'expédition, s'est joint à nous, accompagné de Dominique, le responsable de l'agence locale que Tirawa utilise en Indonésie. A notre arrivée à Timika nous attend Etienne, propriétaire du Cahaya Mandiri (appelé plus simplement Caman) et huit membres d'équipage. Le temps est magnifique et, avant que les nuages ne bourgeonnent, nous apercevons la chaîne du Carstens qui culmine à presque 5000 mètres et recèle (plus pour longtemps) le dernier glacier entre Himalaya et Andes. Sous ce sommet est exploitée une énorme mine à ciel ouvert : Grasberg. C'est l'une des trois plus grosses mines d'or et de cuivre au monde.

 

Le Caman nous attend au port, situé à une heure de route de Timika. Le Caman est un "lambo" local, ancien navire de 75 tonnes de charge utile, transformé par Etienne en une embarcation de plaisance pleine de charme avec 4 cabines doubles et un pont supérieur pour dormir sous les étoiles et faire la sieste dans la journée. Vers midi commence la navigation, d'abord pour quitter la rivière bordée de mangroves, puis en haute mer, parallèlement à la côte, destination la baie de Lakhaia que nous devrions atteindre demain matin. Dans la soirée, le temps se gâte progressivement et bientôt nous essuyons notre premier grain. Tonnerres et éclairs, sous forme de boules de feu, nous entourent et le crachin nous accueille dès que nous sortons des cabines. Le tangage devient fort ... première expérience impressionnante pour les marins d'eau douce que nous sommes ! GardiensOffrandesLunch PlaceTimika downtownA bord du CamanTout droit, c'est l'Australie !

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -