Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Entre Irian Jaya et Moluques

Entre Irian Jaya et Moluques

Entre Irian Jaya et Moluques écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Banda

- Entre Irian Jaya et Moluques -

Indonésie, Asie pacifique

Arrivée au pied du Gunung Api La nuit fut étoilée et la mer calme. Au lever du soleil, arrivée devant l'île Rozengain. Le Caman stationne à 800 mètres des côtes, et le snorkeling qui débute la journée se fera en sautant directement du bateau. Des fonds magnifiques et de gros poissons cachés dans les coraux. Vers 9 heures, départ pour la randonnée de la journée : traversée de l'île en partant du premier village, et en arrivant au second, où, comme hier, le Caman vient nous attendre. L'île fait environ 5 km de long, mais est un peu plus large que Watubela. Dans le premier village, une école coranique où les fillettes portent déjà le foulard islamique... Dans le second, une église, brûlée lors du dernier conflit interreligieux qui date d'une dizaine d'années. L'île est entièrement recouverte d'arbres à épices, qui forment un verger ombragé où il est agréable de marcher. Nous rencontrons des villageois en train de gauler les noix de muscade. C'est l'époque de l'une des trois récoltes annuelles.  Elles leur sont payées l'équivalent de 7? le kilo. Puis, retour sur le bateau qui met le cap sur Banda toute proche. En fait Banda est un archipel de trois îles dont Naira, la plus importante, où se trouve la petite ville qui porte son nom, et l'île du volcan que nous gravirons après-demain. Nous accostons à Naira directement sur le quai du port. Pour permettre le nettoyage du bateau, et aussi sans doute reposer l'équipage, il est prévu que nous restions 2 jours ici, logeant à l'hôtel Maulana, le seul de l'île, construit par un potentat local qui voulait assurer un développement touristique à son île natale sans trop de succès apparemment, l'hôtel est le plus souvent vide ! Dès le XVe siècle, Banda fut célèbre dans le monde, on dit même que lorsque Christophe Collomb découvrit l'Amérique, il était en réalité à la recherche des îles aux épices. Les Portugais, les Anglais et les Hollandais s'y succédèrent. Naima en garde le souvenir, avec ses anciennes maisons coloniales, défraîchies  mais charmantes, son palais du gouverneur en cours de rénovation, et le fort qui le domine. Sur l'île RozengainEcole coraniqueFonds marinsVille de Naira BandaBarque traditionnelleNotre hôtel à Banda NairaLe fort de Banda Naira

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -