Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Voyage au Tibet millénaire

Voyage au Tibet millénaire

Voyage au Tibet millénaire écrit par Robert DOMPNIER :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Robert DOMPNIER

Voyage au Tibet millénaire

- Voyage au Tibet millénaire -

Tibet, Chine, Asie pacifique

De Lhassa, la route file vers le sud, en direction du Yarlung Tsangpo. C'est déjà une grande rivière qui bientôt deviendra le Brahmapoutre avant d'aller se jeter quelques milliers de kilomètres plus loin dans le golfe du Bengale. Suivant alors le Yarlung Tsangpo, nous arrivons bientôt à Tsethang. C'est une ville administrative sans intérêt... si ce n'est d'avoir les tampons nécessaires de la police pour pouvoir poursuivre notre voyage vers Samyé, Tsethang et Dewachen. L'après-midi est réservée à la découverte de Samyé, le premier monastère construit au Tibet dès le VIIIe siècle par Guru Rinpoché. Invité par le roi Trisong Detsen, ce grand maître religieux commença par combattre les détracteurs (hommes et démons) qui s'opposaient à la diffusion du bouddhisme ... A force de discours, de débats, de rites magiques et de combats où l'on se jetait des montagnes à la tête, Guru Rinpoché l'emporta. Ce fut le point de départ de la première diffusion du bouddhisme au Tibet. Samyé est un immense monastère reprenant la forme d'un mandala, sorte de diagramme cosmique représentant l'univers mais également support de méditation. C'est un bel ensemble où nous flânons admiratifs entre peintures, statues et autels chargés de lampes à beurre... Sans oublier une cérémonie qui se déroule devant un des temples, chacun des moines ayant revêtu pour l'occasion le grand chapeau jaune de l'ordre gelugpa. OLYMPUS DIGITAL CAMERASamyé, premier monastère construit au Tibet (VIIIe siècle)MONTAGE 3 PORTRAITS TIBET5 Finalement, la visite achevée, nous grimpons sur le Hepo Ri, une colline s'élevant derrière le monastère. De là, la vue est superbe sur l'ensemble du site et sur la vallée du Tsangpo. L'occasion de voir arriver de loin un impressionnant vent de sable qui se rapproche à toute vitesse. Rapidement, nous redescendons vers nos véhicules... D'un seul coup, Samyé et les petites maisons tibétaines alentours disparaissent sous le nuage de sable tourbillonnant. Tout s'efface à nos yeux. Vision très bouddhiste de l'impermanence du monde... OLYMPUS DIGITAL CAMERALa vallée de Samyé disparaît dans un vent de sable

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -