Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Zénitude aux Annapurnas

Zénitude aux Annapurnas

Zénitude aux Annapurnas écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

De Landrung à Majhgaon

- Zénitude aux Annapurnas -

Népal, Asie pacifique

Réveil frisquet. Après une belle nuit étoilée, la brume nous accompagne pour cette journée. Nous démarrons la seconde partie de notre trek, sur le flanc Est de la rivière Modi Khola.

Dès le lever du jour, les nuages envahissent le cielDès le lever du jour, les nuages envahissent le ciel

 
Les champs en terrasse déroulent leur dégradé châtaigne trainant leur impatience d’offrir le meilleur lit aux cultures printanières, blé, riz, maïs… Nous déroulons nos pas légers sur l’ancien sentier, aujourd’hui malheureusement délaissé, la route devenant le Graal du développement et du progrès, « Holi Pelleteuse » scandent les népalais ! Choridanda, Kumkum, Tolka, les villages traversés résonnent comme un mantra, Cho-ri-dan-da, Kum-kum, Tol-ka… La pensée gutturale rythme chaque respiration et accompagne le mouvement. « Namasté Di-di, Namasté Babou », le bonheur de marcher au Népal, à saluer les villageois, happés par les durs labeurs, mais toujours happy smile. Leçon de vie. C’est dans ces moments d’exceptions que certaines lectures prennent sens : Henri Vincenot, écrivain régional du siècle précédent terminait l’un de ses ouvrages sur ces mots : l’homme qui marche ne peut être asservi.

 

Revenons au chemin. Nous avançons crânement sur le sentier en balcon, peinant un peu plus à la montée comme à la descente lorsque s’enchainent les escaliers, up and down, de la rivière aux crêtes, des crêtes au rivières, les biens-nommés « nepali flat ». 

Quelques ponts suspendusQuelques ponts suspendus, en plus ou moins bon état, ponctuent l’ancien sentier,
délaissé par les autochtones

 

Nous nous retournons régulièrement. Au loin, au très loin, plein Nord, le Sanctuaire des Annapurnas attend ses prochains trekkeurs, alors que les cumulus s’attardent sur les sommets Annapurnas Sud et Hiunchili. Décidemment le soleil a oublié notre rendez-vous. 

Sur la rive droite de la Modi Khola

Sur la rive droite de la Modi Khola on peut voir les pistes qui rayent le versant

Sentier traditionnel à l’approche d’un villageSentier traditionnel à l’approche d’un village

Au fond, Annapurna South et Hiunchuli

Au fond, Annapurna South et Hiunchuli

Deux mondes se cotoient

Deux mondes se cotoient

Sujit en grande discussion avec Muriel

Sujit en grande discussion avec Muriel

Ramassage de feuilles pour le bétail

Ramassage de feuilles pour le bétail

 Beaucoup de villages sont quasi désertsBeaucoup de villages sont quasi déserts. L’armée britannique
recrute chaque année 400 Gorkhas issus de ces vallées.
 

 

En approchant du village Bhichuk, nous décidons d’une pause pique-nique, agréablement accompagnée d’un thé noir. La halte sera de courte durée, le vent froid nous laissant peu de répit. Nous sommes de retour sur la piste, heureusement pour quelques centaines de mètres seulement, notre guide local nous aiguillant rapidement sur de nouveaux escaliers. Soyons francs, nous avons quelques moments d’énervement : la construction des nouvelles routes se fait souvent au détriment des anciens sentiers, les tonnes de gravats sont déversées en contrebas, sur des sentes ou des terrasses, progressivement abandonnés. Personne ne s’opposera à un meilleur accès à l’éducation, à la santé, aux avantages de la modernité, mais nous rêvons d’un investissement intelligent qui à la fois maintienne des lodges familiaux pour des trekkeurs de nature et offre en parallèle un accès rapide pour des voyageurs d’exotisme facile.


Nous traversons plusieurs rivières, dont certains ponts nous inspirent une confiance… limitée. L’un après l’autre, sentant l’aventure au bout de la semelle, tel Indiano Jones à la recherche son arche perdue, nous les franchissons fièrement, sous le regard amusé de nos compagnons népalais.


Le Mala Lodge n’est plus qu’à quelques marches. Grâce à la connaissance fine de notre guide local, nous avons parcouru un itinéraire inconnu de beaucoup aujourd’hui. Cette belle journée de repérage offre de nouvelles opportunités de voyages pour 2021. 

Le Malla LodgeLe Malla Lodge

 
Arrivés à Majhgaon, grâce à une délicieuse douche chaude (luxe dans ses contrées !) suivie d’une séance de relaxation, nos chakras sont au nirvana.

Grande tablée au Malla Lodge

Grande tablée au Malla Lodge

Muriel Faure, en pleine rédaction de l’article que vous êtes en train de lire

Muriel Faure, en pleine rédaction de l’article que vous êtes en train de lire

l’équipe se réchauffe au son de tambourin et flûte

Pendant ce temps-là, l’équipe se réchauffe au son de tambourin et flûte

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -