Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Tour du monde par le Pacifique Sud

Tour du monde par le Pacifique Sud

Tour du monde par le Pacifique Sud écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Patagonie. De la Ultima Esperanza jusqu'au Païne

- Tour du monde par le Pacifique Sud -

Argentine, Équateur, Indonésie, Chili, Nouvelle-Zélande, Australie, Patagonie, Amériques

Pour rejoindre le parc du Païne, il y a deux options. La première option utilise la piste et la seconde suit la voie maritime. Comme c'est la plus esthétique, cela sera notre choix. Première étape, la remontée du fjord de l'Ultime Espérance. Un petit transfert dans un port et nous voici partis à bord d'un bateau à deux ponts. Dès le départ, le massif du Païne montre son nez, et comme la matinée est claire, on peut même voir les Tours en arrière plan. 4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (1 sur 13)Le massif du Païne, à environ 120km La remontée de ce fjord jusqu'à sa jonction avec la rivière Serrano dure environ 3 heures (60 kms). En route plusieurs points remarquables comme des falaises colonisées par des cormorans, des aires de nidification de condors, des chutes d'eaux magnifiques et bien sur une vue de plus en plus impressionnante sur le massif du Balmaceda. 4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (2 sur 13)Colonie de cormorans4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (3 sur 13)Condor au-dessus du fjord4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (4 sur 13)Chute d'eau le long des parois du fjord4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (5 sur 13)Le massif du Païne se rapproche4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (6 sur 13)La langue terminale du glacier BalmacedaJuste après la langue glaciaire du glacier Balmaceda, un autre glacier (le Serrano) se jette dans un petit lac, et un sentier aménagé permet de s'en approcher. 4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (7 sur 13)Le glacier SerranoC'est à partir de ce point que nous quittons notre "grand" bateau pour monter à bord de zodiacs, destination finale le parc du Païne en remontant le rio Serrano pendant presque deux heures. Le temps étant souvent très capricieux, il convient de s'équiper afin d'affronter les éléments. Sous les conseils de Mauricio, notre nouveau guide chilien, nous revêtons combinaisons et gilets de sauvetage ! 4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (8 sur 13)Mauricio, notre guide pour la Patagonie4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (9 sur 13)L'équipe au complet4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (10 sur 13)Claudio, notre pilote de Zodiac

Au trois quart de la remontée, une chute d'eau empêche le passage intégral avec les Zodiacs. Nous devons faire un petit bout à pied  pour rejoindre une autre embarcation.

4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (11 sur 13)Au niveau des chutes sur le Rio SerranoUne dernière chevauchée des eaux tumultueuses et nous voici arrivés au village de Tyndall, à la porte du parc du Païne, terminus de notre journée. 4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (12 sur 13)Les Cuernos depuis notre hébergement4 Novembre Patagonie Ultima Esperanza - Tyndall (13 sur 13)Hosteria Tyndall, notre hébergement pour trois nuits

Haut de page