Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Du Simien à la mer Rouge

Du Simien à la mer Rouge

Du Simien à la mer Rouge écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

De Chennek à Mekarebya

- Du Simien à la mer Rouge -

Éthiopie, Afrique

Le but de la matinée est de gravir l'un des "hauts" sommets du pays : le Bwahit, culminant à 4430 m. En remontant un vallon parsemé de lobélies géantes, nous parvenons finalement sur la crête finale où un petit vendeur local nous attend avec bière, coca et diverses babioles ! Ici, le commerce n'a pas de limites.10 et 11 janvier (1)Au sommet du Bwahit10 et 11 janvier (2)Rencontre avec un ibex, bouquetin localUne longue descente nous attend et, pour faire un peu plus long, un troupeau d'ibex nous fait faire quelques extras ! Au col d'Addis Alem, nous changeons d'ambiance. Fini les hauts plateaux, nous arrivons dans une zone de cultures et de villages. Notre campement est installé dans la cour d'une école, sur un promontoire avec vue à 360°, dans le hameau de Sona. 10 et 11 janvier (4)Accueil par les habitants de Sona10 et 11 janvier (5)Descente sur Sona10 et 11 janvier (7) copieVillage de SonaLe lendemain, s'annonce une journée facile, enfin c'était sur papier ça. Pensez donc ... seulement de la descente, 1460 mètres pour être précis. La belle lumière du matin nous remplit d'allégresse et vide les cartes mémoires de nos appareils photos. DIVERS ÉTHIIOPIE510 et 11 janvier (11)Retour au villagePuis, il nous faut basculer dans la pente abrupte qui plonge dans la vallée. La maîtrise intégrale des appuis sur les bâtons télescopiques est indispensable, sous peine de se mettre les quatre fers en l'air. Nous n'avons pas fait le compte, mais de nombreux fessiers ont amortis pas mal de glissades. Autre fait remarquable, la température fait un bond en avant au fur et à mesure de la descente ! Finalement vers midi, la descente olympique se termine au niveau d'un gros ruisseau offrant de grandes vasques d'eau fraîche ! Il ne restera que deux heures de marche pour rejoindre notre étape du soir. Artisanat local10 et 11 janvierDescente sur Mekarebya

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -