Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Du Simien à la mer Rouge

Du Simien à la mer Rouge

Du Simien à la mer Rouge écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

De Sankaber à Chennek

- Du Simien à la mer Rouge -

Éthiopie, Afrique

Nous avons prévu 6 jours pour faire une grande boucle dans le parc de Simien. Six belles étapes de 7 heures de marche par jour et souvent en altitude. Le 8 janvier, l'équipe est au complet, par équipe il faut entendre les participants mais aussi les deux guides locaux et deux rangers armés de bonnes vieilles Kalachnikov ! C'est toujours étrange de marcher à côté de quelqu'un qui balade son arme sur l'épaule toute la journée.8 et 9 janvierL'un de nos gardes armées : impressionnant mais sympathique !Nous laissons l'équipe de cuisine au démontage du camp et rapidement nous voici à nouveau sur un sentier qui suit l'escarpement. Au détour d'une colline, nous arrivons devant une grande colonie de babouins Gelada. Seuls babouins herbivores, ces singes colonisent les falaises. Pour l'heure c'est séance d'épouillage collectif. Chaque mâle dominant est entouré de sa ribambelle de femelles et de petits. Nous sommes à moins de trois mètres de cette troupe mais cela les laisse totalement indifférents. 8 et 9 janvier (1)Paysage du SimienPlus tard dans la journée, nous traversons un village hors du temps et nous sommes invités dans une case à assister à la préparation du café. 8 et 9 janvier (10)Savoureux café au village de GeechDIVERS ÉTHIOPIE2Raphaël, notre guide, le village et le camp de GeechLe camp de cette première étape est installé à plus de 3600 mètres d'altitude, sur un vaste plateau qui porte le nom de Geech. Le guide voulait un départ plus matinal mais il fait bien froid ce matin. Malgré l'altitude, pas de problème pour attaquer notre première montée à Imet Gogo. Situé au bout d'un grand plateau, la vue est exceptionnelle depuis ce promontoire. Nous sommes presque 2000 mètres à la verticale au-dessus de la vallée. On peut voir le camp où nous allons passer la nuit mais celui-ci semble bien loin ! Du sommet suivant (Inatye, 4070 m), il ne reste plus qu'à se laisser glisser dans la vallée en contrebas. Attention, ici les sentiers sont bien tracés mais il convient de bien regarder là où l'on pose le pied ! 8 et 9 janvier (16)En chemin, entre le lmet et le camp de Chennek

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -