Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Volcans de feu et splendeurs Mayas

Volcans de feu et splendeurs Mayas

Regard de voyageur rédigé par Michel Cahu

Prélude au voyage

- Volcans de feu et splendeurs Mayas -

Guatemala, Amériques

Avant de vous envoler pour le Guatemala, je vous propose une information générale sur le pays pour mieux savourer la suite : 

 

Le Guatemala est un pays enchanteur. Que vous y alliez pour découvrir la civilisation maya, pour randonner en montagne ou pour arpenter les marchés, vous tomberez sous le charme.Guatemala (source : Lonely Planet)

 

Découvrir le Guatemala, c'est pénétrer le coeur indien de l'Amérique centrale. Ce berceau de la civilisation maya recèle des centaines de sites archéologiques dont la plupart sont encore enfouis sous la végétation. Que ce soit aux abords des lacs entourés de volcans encore actifs ou dans les profondeurs de la jungle luxuriante, la vie guatémaltèque, rythmée par ses traditions, ses dialectes et son folklore, entretient l'un des plus beaux mystères de l'Amérique centrale. Le Guatemala n'est pas une destination ordinaire et je cède à la tentation de citer la description qu'en a fait notre plus célèbre écrivain, Miguel Angel Asturias :

Le Guatemala est un vieux pays où la nature et l'histoire ont laissé des indices majestueux de leur pouvoir créateur. Il est sans nul doute un des pays les plus riches en mystères et en secrets inexprimables au-delà même de l'Amérique Centrale, fabuleuse méditerranée caribéenne, nombril et sanctuaire des anciennes cultures indo-américaines.

 

Le Guatemala est la promesse d'une aventure qui se réalise, une expérience différente par la chaleur de ses habitants, paysages captivants et théâtre d'une grande civilisation. Le tout dans son ensemble donne un éclat incomparable au coeur du monde maya ! Le Guatemala, le pays du printemps éternel, est un pays multiethnique, multilingue et pluriculturel, avec une beauté et une diversité qui font de lui une expérience inégalable. Avec un équilibre parfait entre le passé et le présent, le pays est un et plusieurs à la fois. Le coloris des vêtements traditionnels, l'amabilité des gens, les sites avec une nature exubérante, les beaux paysages font que le Guatemala reste enregistré dans le coeur de ceux qui le visitent. En 16 jours, ce voyage contentera les amateurs de trek les plus exigeants. Plusieurs ascensions ou randonnées vous conduiront au plus près d'une intense et spectaculaire activité volcanique alors qu'un trek dans la Sierra de los Cuchumatanes sera l'occasion de s'immerger au coeur du pays Mam. Mais le circuit n'en oublie pas pour autant les richesses humaines et culturelles du Guatemala, pays où la vie indienne est restée la plus intense et la plus authentique de toute l'Amérique centrale. La beauté du pays réside aussi dans ses marchés colorés, dans ses villes coloniales comme Antigua, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, et bien sûr, dans ses mystérieux sites mayas dont Tikal est le chef d'oeuvre. 

 

Situation

Le Guatemala est situé en Amérique Centrale, à la limite du Mexique au Nord et à l'Ouest, du Salvador et de l'Honduras au Sud Est et du Belize au Nord Ouest. Le pays est bordé par la Mer des Caraïbes au Nord Ouest et par l'Océan Pacifique au Sud.

 

Géographie
Avec ses 108°889 km2, le Guatemala est 5 fois plus petit que la France. Le paysage prédominant est montagneux et boisé. Une chaîne de volcans s'élève sur les terres hautes du Sud, au large du Pacifique. Trois d'entre eux sont encore actifs. La plupart de la population vit dans les vallées de la région des volcans. La région est irriguée par plusieurs fleuves qui débouchent dans le Pacifique et dans la mer des Caraïbes. Dans une des vallées à l'Ouest de la capitale, Guatemala City, le fleuve n'a pas de sortie sur l'Océan et forme un lac appelé Atitlan, qui est entouré par des volcans. Au Nord Ouest, près de la frontière avec le Belize et le Mexique, le plateau de El Petén s'étend sur 36 300 km2, cette zone est caractérisée par une végétation épaisse, sauvage et est pratiquement inaccessible. La zone couvre près d'un tiers du territoire guatémaltèque mais est pratiquement inhabitée avec une population de 40 000 habitants.  
 

Climat

Sa position et son relief assurent au Guatemala une grande variété de climats. On ne distingue que deux saisons :

  • la saison des pluies (de mai à octobre) ;
  • la saison sèche, l'été (d'octobre à mai).

 

Concernant les températures qui sont déterminées en fonction de l'altitude:

  • Les plaines côtières (au niveau de la mer) sont chaudes et la température ne descend que rarement sous les 25°C.
  • Les villes de Guatemala ou d'Antigua, à 1.500m d'altitude, ont un climat doux (16 à 20°C)

 

Economie
Le café est le principal produit d'exportation de l'économie agricole du Guatemala, en apportant un tiers des entrées des devises du pays. Les autres sources de revenus sont les récoltes de canne à sucre, bananes, cardamome et coton. Dans l'industrie de la pêche, les crevettes grises sont une source significative de revenus. Le Guatemala est le pays ayant la plus grande industrie manufacturière de l'Amérique Centrale, bien qu'elle représente 15% de son Produit Intérieur Brut, avec le traitement des textiles, la nourriture, le papier, les produits pharmaceutiques et le caoutchouc. Le Guatemala a une petite industrie minière de cuivre, fer, zinc et autres métaux. Bien qu'au milieu des années 70, on ait découvert des gisements de pétroles, le Guatemala continue d'en importer les principaux dérivés.
 

Flore et Faune Les forêts sont le domaine de centaines d'espèces végétales, dont les bois précieux (cèdre, acajou, bois de rose), le chicozapote (qui sert à fabriquer le chewing gum), le palo de hule, le zapotillier... Elles sont peuplées de nombreux animaux : le jaguar, le puma, l'ocelot, le singe hurleur, le tatou et surtout l'oiseau quetzal dont le plumage change de couleur suivant le soleil, il est à l'origine du mythe du serpent à plumes le Quetzalcoatl l'un des dieux précolombiens.

 

Société
Le Guatemala est le pays le plus peuplé d'Amérique centrale, avec une population estimée à 10,62 millions d'habitants. La société guatémaltèque est, depuis la conquête espagnole, divisée en deux groupes :

  • D'une part les Indiens d'origine maya, qui constituent la moitié de la population du Guatemala. D'une extrême pauvreté, ils vivent principalement dans les hautes terres peu fertiles ;
  • D'autre part les " ladinos ", métis et descendants d'Espagnols, essentiellement urbains.

 

Un peu d'histoire

  • 1541 : Création de la Capitainerie générale du Guatemala.
  • 1699 : Les Itz'a du Petén sont les derniers Mayas à se soumettre aux Espagnols.
  • 1821 : Le royaume du Guatemala proclame son indépendance.
  • 1847 : Fondation de la république du Guatemala.
  • 1956 : Nouvelle constitution, une grande majorité des Amérindiens perdent leur droit de vote.
  • 1966 : Le parti révolutionnaire gagne les élections.
  • 1975 : Apparition des escouades de la mort, montée de la violence: torture et assassinats.
  • 1976 : Tremblement de terre : 25.000 morts, 75.000 blessés et plus d'un million de sans-abri.
  • 1985 : Début d'une ouverture démocratique.
  • 2008 : M. Alvaro Colom-Caballeros élu président de la république.

 

Convocation
Un mois avant le départ, je reçois ma convocation. Ce document m'informe, d'une part, que notre groupe est constitué de six participants et, d'autre part, que je dois me présenter le 12 février à 5 h 10 à l'aéroport de Paris Orly Ouest, niveau départ, face à la porte A. Nous voyagerons à bord d'appareils de la compagnie Ibéria. Un premier vol (IB 3417) dont le départ est prévu à 7 h 40 nous conduira en 1 h 55 jusqu'à Madrid. Le second (IB 6341) qui en décollera à 11 h 40, franchira l'océan Atlantique en 11 h 40 pour se poser le lendemain à 16 h 20, heure locale, à Guatemala City, soit 23 h 20 heure de Paris. En hiver, le décalage horaire est de 7 heures.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -