Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Antigua et Chichicastenango

- Splendeurs guatémaltèques -

Guatemala, Amériques

Classé au patrimoine mondial (culturel et naturel) de l’UNESCO en 1979. Antigua, dont l’ancien nom était Santiago de los Caballeros, est l’une des plus anciennes villes d’Amérique centrale. Ancienne capitale du Guatemala, elle fut le siège du pouvoir royal espagnol de 1543 à 1773. Au fait de sa gloire, Antigua comptait 38 églises, une université, des imprimeries, une vie politique et culturelle foisonnante. Malheureusement en 1773 un puissant tremblement de terre détruisit la ville et la capitale fut transférée à Guatemala City. Il fallut attendre le début du XIX siècle avec le développement du café pour qu’Antigua retrouve son essor. Un plan de restauration fut lancé, malheureusement, un nouveau tremblement de terre (1976) vint anéantir ces efforts de restauration.


Ville coloniale typique, avec son plan en damier et ses rues pavées, Antigua se situe au cœur de collines boisées. Trois volcans, l’Agua (3766 m), l’Acatenango (3976 m) et le Fuego (3763 m) dominent la ville.

 

volcan Antigua
Volcan Agua qui domine Antigua
Volcan Fuego
Fuego et acatenango depuis l'hôtel


Comme nous sommes situés entre la place centrale et juste avant l’Arc de Santa Catalina qui permettait aux religieuses de se rendre du couvent au jardin sans être vues, nous commençons logiquement notre visite en passant sous l’Arche pour rejoindre l’église de la Merced à la façade baroque, jaune et couverte de stucs blancs. Juste devant l’église se trouve une belle fontaine.

 

# A REMPLIR #
L'arche
Antigua Merced
Eglise de la Merced
# A REMPLIR #
La fontaine sculptée


Nous poursuivons notre visite en parcourant les ruelles bordées de bâtiments aux fenêtres grillagées de style andalou (XVIIème et XVIIIème siècle). De nombreuses portes en bois sont sculptées, elles ouvrent sur de larges patios.

# A REMPLIR #
Un porche
# A REMPLIR #
Un autre porche

 

# A REMPLIR #
Ruelles pavées
# A REMPLIR #
Ruelles pavées
 

Nous atteignons la place centrale, typique des villes coloniales avec les trois forces du pouvoir :


L’ancien palais de la Capitainerie, la cathédrale et de l’autre côté de la place, les arcades commerçantes. Construit en 1558, le palais  des  Capitaines généraux fut le siège gouvernemental de l’Amérique centrale, du Chiapas au Costa Rica, jusqu’en 1773.

 

Antigua palais de la capitainerie
Palais de la capitainerie (intérieur)
# A REMPLIR #
Palais de la capitainerie (côté place)

 

La cathédrale de Santiago fut érigée en 1542 et malheureusement également détruite par le tremblement de terre de 1773. Derrière l’église de San José se trouvent les ruines à ciel ouvert du corps de l’ancienne cathédrale. Ce décor de décombres est impressionnant.

 

 
 
# A REMPLIR #
La cathédrale
Cathedrale de SantiagoCathedrale de SantiagoCathedrale de Santiago

 

Plus loin, nos pas nous mènent aux ruines du couvent de Santa Clara fondé en 1699 par des religieuses du village de Puebla au Mexique.. Devant celui-ci se trouve un très beau lavoir.

 
# A REMPLIR #
Le couvent de Santa Clara
# A REMPLIR #
Le lavoir
# A REMPLIR #
Le couvent

 

Plus au sud, nous visitons l’église San Francisco, intéressante pour son petit musée dédié au moine franciscain Pedro de San José Betancourt, canonisé par le pape Jean Paul II en 2002. Ce moine qui a fondé au XVIIe siècle un hôpital pour les pauvres est vénéré encore aujourd’hui.

# A REMPLIR #
L’église San Francisco

 

# A REMPLIR #
 
 
 

A Antigua, il y a aussi de beaux magasins de souvenirs.

 

Boutique antiguaBoutique antiguaBoutique antigua

 

# A REMPLIR #
Dans les rues d'Antigua

 

Si vous venez pour les fêtes de Paques, vous pourrez assister aux processions. Ci-dessous des photos prises lors d'un précédent voyage.

 

# A REMPLIR #
Décoration florale pour la procession
# A REMPLIR #
 
# A REMPLIR #
La procession
# A REMPLIR #
Un char porté à dos d'hommes

 

En début d’après-midi, Juan Carlos vient nous chercher avec le véhicule pour un transfert à Chichicastenango (bourgade de plus de 20.000 habitants) où nous arrivons en fin de journée. Nous logeons à l’hôtel Santo Tomas, une très belle construction coloniale de pierre et de bois, décorée d’objet religieux antiques. Au centre, un élégant patio à la végétation luxuriante. Les chambres sont spacieuses.

 

# A REMPLIR #
Notre hôtel
 

Une première balade dans les rues (fermées à la circulation les jeudi et dimanche pour cause de marché) nous permet de bien repérer les lieux. Juan Carlos nous accompagne et nous allons jusqu’au cimetière très coloré de « Chichi » situé en contrebas de la bourgade.

 

# A REMPLIR #
Le cimetière

Petite précision : beaucoup de noms de villes ou villages se terminent par tenango, c’est-à-dire « l’endroit de ». Ici Chichi signifie orties.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -