Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Pic Cristalinas, bateau > Panajachel > Huehuetenango

- Splendeurs guatémaltèques -

Guatemala, Amériques

Longer les rives du lac, c’est bien, mais prendre de l’altitude pour profiter des vues sur le lac, c’est mieux surtout pour les montagnards savoyards que nous sommes.


Au programme du jour, l’ascension du pic Cristalinas (2300m) un ancien volcan qui domine San Juan. C’est donc à pied que nous partons de notre hôtel. Jusqu’au belvédère, qui offre une belle vue sur le lac et le volcan San Pedro, le chemin bien aménagé est facile, ensuite nous abordons la vrai ascension, c’est-à-dire un chemin étroit, souvent soutenu et exposé sud-est, donc au soleil levant. Le temps étant humide et bien que l’altitude soit modérée, nous sommes bon pour une bonne suée Heureusement la vue compense l’effort.

 

 
Pic Cristallinas
Pic Cristalinas
# A REMPLIR #
Un chemin bien marqué
# A REMPLIR #
 


Au sommet du pic, nous sommes seuls pour profiter de la vue. Pour retourner à San Juan, nous empruntons un autre chemin, beaucoup plus long, mais plus facile. En fait, la face nord du Pic surplombe un plateau.  Après une courte descente, nous longeons ce plateau et ses cultures de maïs avant de rejoindre un sentier qui descend en direction de San Juan Peu avant San juan, nous traversons une petite plantation de café.

 

# A REMPLIR #
En montant au pic, en contrebas : le belvédère
# A REMPLIR #
Au loin, la rive que nous avons longé hier
# A REMPLIR #
Sur le chemin du retour
# A REMPLIR #
Café


Après le repas, comme tous les après-midi, le vent se lève et notre bateau qui nous ramène à Panajachel claque sur les vagues, nous avons un peu l’impression de naviguer dans un hors-bord

La journée n’est pas finie.

 

# A REMPLIR #
Le port de Panajachel
# A REMPLIR #
Un dernier regard sur le lac Atitlan

Pour rejoindre Huehuetenango, nous empruntons  une belle route sinueuse de montagne avec passage d’un col à plus de 2800m. Malheureusement les nuages nous ont précédés et les vues sur la plus haute chaine du pays, les Cuchumatenes, ne sont pas au rendez-vous.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -