Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Vol > Flores > Sayaxche, visite > Aguateca

- Splendeurs guatémaltèques -

Guatemala, Amériques

Réveil à 04h00 et envol pour Santa Elena (40 mn), sur la rive sud du lac Petén Itza, tout près de l’île de Flores. C’est un autre voyage qui commence, changement radical d’ambiance ! Les Hautes Terres laissent la place à la région du Petén, vaste plaine marécageuse recouverte de forêt tropicale.


Rolando, notre guide nous attend à l’aéroport et nous partons  plein sud vers le village de Sayaxché bâti sur les bords du rio de la Passion. Nous embarquons sur un petit bateau (une lancha qui peut accueillir un dizaine de personnes)  et remontons le rio (1h15).

 

# A REMPLIR #
Le port de Sayaxché et les "lanchas"

 

C’est une véritable  immersion dans la jungle à la découverte du passé envoutant des mayas. La rivière, étroite et sinueuse, donne un petit côté aventure à notre excursion. La rivière débouche sur la vaste lagune de Petexbatun avant d’arriver au pied de la falaise d’Aguateca. En chemin, nous observons  surtout des hérons qui s’envolent des que nous ralentissons. Parfois, il est possible d’observer une large faune : crocodiles, tortues, aigles, aigrettes, hérons, martins pêcheurs…

 

# A REMPLIR #
Remontée du rio
# A REMPLIR #
Héron
 
 
# A REMPLIR #
Montée à Aguateca


Les souverains du royaume maya de Dos Pilas avaient établi une deuxième capitale à Aguateca. Les élites de Dos Pilas s'y réfugièrent après la chute de cette cité en 761. Malgré ses défenses naturelles et les palissades que les habitants avaient construites, le site fut pris et détruit.


Le site archéologique d’Aguateca est un site envahi par la nature luxuriante et difficile d’accès. Nous sommes les seuls touristes, ici vous ne rencontrerez aucun grand groupe, seules de petites embarcations (lancha de 12 personnes maxi) permettent d’accéder au site. Une courte montée à travers la forêt nous permet de rejoindre le pied des falaises calcaires abritant l’ancienne cité.

 

# A REMPLIR #
Aguateca domine le rio
# A REMPLIR #
La falaise protège le site

 

La première partie de la balade nous montre le génie des Mayas qui ont su utiliser le relief pour protéger leur cité. Le sentier se faufile à travers la forêt, le long des falaises, avant de rejoindre le plateau sommital par une longue et profonde crevasse qui servait de douve naturelle. Très bien placé en surplomb du fleuve elle était une excellente tour d’observation. On débouche sur une vaste place dégagée avec d’un côté les ruines du palais royal et de l’autre une longue maison qui servait de lieu de rencontre pour les hauts personnages de la cité.

 

# A REMPLIR #
Aguateca
# A REMPLIR #
Aguateca
# A REMPLIR #
Aguateca
# A REMPLIR #
Aguateca

 

Nous poursuivons la balade à travers la forêt tropicale et arrivons sur la place principale qui abrite le temple 5 avec de belles stèles sculptées qui retracent les succès militaires et des temples partiellement dégagés. 

 

# A REMPLIR #
Stèle sculptée
# A REMPLIR #
La végétation
# A REMPLIR #
Singe araignée


Notre guide nous fait découvrir plusieurs plantes sauvages : des feuilles qui sentent le poivre, d’autres la citronelle et d’autres encore de la coriandre sauvage.


Nous retournons à notre lancha et naviguons vers notre lodge. Construit en pleine nature, au bord du rio de la Passion, le lodge est simple avec de grands bungalows équipés de moustiquaires. Ce soir, nous sommes les seuls occupants. Le lieu est rempli de charme, sans compter Julian, le propriétaire, un septuagénaire qui ne manque pas d’histoires à raconter.

 

# A REMPLIR #
Notre lodge
# A REMPLIR #
Le coin repas

 

Le lieu est propice à l’observation des singes hurleurs et singes araignées. S’ils ne sont pas faciles à prendre en photo (grosse tache noire à la cime des arbres), il est impossible de les ignorer. A la tombée de la nuit comme au lever du jour les singes hurleurs s’empressent de  justifier leur nom.

 

# A REMPLIR #
Transport du bois


Mais la journée ne s’arrête pas, nous remontons dans notre lancha  pour aller admirer le coucher de soleil avant de savourer un excellent repas préparé par nos hôtes. 

 

# A REMPLIR #
Coucher de soleil
# A REMPLIR #
Coucher de soleil

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -