Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques

Splendeurs guatémaltèques écrit par Christian LEROY :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian LEROY

Tikal > Ile de Florès

- Splendeurs guatémaltèques -

Guatemala, Amériques

C’est ma troisième visite de Tikal, mais impossible de se lasser de ce site exceptionnel. Nous décrivons très bien ce site sur nos circuits :


« Avec ses pyramides dressant leurs escaliers vertigineux au-dessus de la canopée, le gigantesque site de Tikal est situé au cœur d’une jungle intacte et protégée où la faune est bien présente. Parmi les grands attraits du lieu, les balades à travers la jungle, à l’écoute des rumeurs de la forêt, pour relier une place à un temple, une pyramide à une acropole. L’occupation de Tikal remonte à 700 ans avant Jésus Christ mais la ville s’est principalement développée durant l’époque classique, de 250 à 900 ans après Jésus Christ. Elle connut une histoire mouvementée, dominant la région du Petén avant de passer sous l’emprise de la cité de Caracol (Bélize) pour finalement renaître à la fin du VIIe siècle. A son apogée, au IXe siècle, Tikal comptait probablement entre 10 000 et 100.000 habitants ainsi que 4000 édifices répartis sur 30 km2. Comme toutes les cités mayas, elle déclina mystérieusement au début du Xe siècle. Tôt le matin, alors que les bancs de brume ne se sont pas complètement disloqués, nous démarrons la visite à pied des principaux sites de Tikal :  l’Acropole centrale, dédale de cours, temples et palais des anciens nobles ; la grande place, encadrée par les temples du Grand Jaguar (44m) et le temple des Masques ou temple 2 (38m) (possibilité de grimper au sommet). Sur son bord nord, le site de l’Acropole nord où les archéologues ont découvert qu’une centaine d’édifices avaient été construits les uns sur les autres au fil du temps ; le temple 5, émouvant, car seul le temple sommital est dégagé de la forêt. En suivant l’ancienne chaussée Maya Tozzer, nous atteignons le temple 4, le plus haut édifice de Tikal avec ses 65 m de hauteur. Un escalier très raide permet de rejoindre la terrasse sommitale d’où la vue s’ouvre sur l’immensité verte du Péten. Au sud-ouest de la place centrale, découverte du Monde Perdu qui rassemble une multitude d’édifices et de temples datant d’époques très différentes ». 

 

# A REMPLIR #
Un des temples
# A REMPLIR #
 
# A REMPLIR #
Les poutres sont d'époque
# A REMPLIR #
 
# A REMPLIR #
Koatis
# A REMPLIR #
Dindons
# A REMPLIR #
Temple V
# A REMPLIR #
Temple du grand jaguar
# A REMPLIR #
Arbre de Ceiba
# A REMPLIR #
Singe araignée
# A REMPLIR #
Vue panoramique temple jaguar et temple des masques

 

Après Tikal, nous partons pour Florès, plus exactement pour la vieille ville située sur une petite ile du lac Petén Itzá. Elle est reliée à la terre ferme par une chaussée de 500 m. Elle a été construite sur le site de la cité maya de Tayasal, dont il ne subsiste rien.


Florès est plein de charme et il est agréable de flâner dans les rues aux maisons colorées. Nous nous baladons sur les rives du lac, ambiance détente garantie, c’est là que viennent les habitants et touristes pour buller sur un ponton,  piquer une tête dans le lac ou plus simplement  savourer un rafraîchissement.

 

# A REMPLIR #
Flores
# A REMPLIR #
Flores
# A REMPLIR #
Flores
# A REMPLIR #
Flores

 

Après un bref passage à notre hôtel, nous y retournons pour profiter pleinement du coucher de soleil avant de choisir un petit restaurant avec terrasse qui donne sur le lac.

 

Depuis l'hôtel
Depuis l'hôtel
Depuis la berge
Depuis la berge 

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -