Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Balade chez les Khmers

Balade chez les Khmers

Balade chez les Khmers écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Un bateau pour Koh Rong Samloem

- Balade chez les Khmers -

Cambodge, Asie pacifique

Les activités en bord de mer sont rapidement épuisées si on ne quitte pas la terre ferme ! Et comme nous ne sommes pas des adeptes des séances de bronzage... il nous a fallu trouver une occupation. Des bateaux font des navettes ou organisent des journées en mer, avec snorkling, balade dans les forêts, marche sur des plages absolument vierges. Nous jetons notre dévolu sur un bateau à fond plat et à trois niveaux. Une quarantaine de touristes de toutes nationalités prendra place et vers 10 heures nous quittons le port. Une petite houle et un bateau qui roule... et en voilà un certain nombre qui vire déjà vers la couleur verdâtre de ceux qui ont le mal de mer. Arrêt plongée le long d'une côte sauvage puis nous débarquons sur une grande plage de sable blanc. Certains restent dans l'eau, d'autres remontent le cours d'une rivière, et les derniers s'aventurent dans la forêt, encore peu touchée par les coupes sauvages. En fin d'après midi, alors que l'astre du jour commence sa descente sur l'horizon, nous regagnons le port de Sihanoukville. Lors de cette journée plutôt relax, je me suis plongé dans les documents que notre dernier guide (Smye) m'avait donnés. Je vous en livre aujourd'hui quelques passages choisis... Comme on l'a vu, les Cambodgiens sont superstitieux... Quelques exemples ! Le choix du jour de départ Au Cambodge on utilise le calendrier lunaire. Pour éviter un problème éventuel lors d'un voyage, on ne prend jamais le départ le 7ème jour de la lune croissante et/ou décroissante. La clef magique A la campagne, les enfants portent souvent en guise de collier une ficelle de coton à laquelle est suspendue une clé. Ainsi le roi de l'Enfer, n'ayant pas cette clé, ne peut ni entrer dans le corps, ni en extraire la vie.  La ceinture magique On pourra remarquer que les personnes importantes ont des ceintures constituées de fils de coton autour desquels sont enroulés des feuilles d'argent ou d'or, formant ainsi des chapelets de petits tubes. Sur ces feuilles, des formules magiques auront été préalablement gravées par un bonze. On se protège ainsi de la magie noire, des esprits malfaisants, de la maladie, des balles, des mines... mais cela permet aussi d'être apprécié de son patron et de son entourage. Attention, la puissance protectrice de cette ceinture, comme de tous les objets de ce type, est subordonnée au respect de certaines règles : ne pas passer sous une corde à linge, ne pas voler ou tuer, ne pas flirter avec la femme des autres, ne pas jouer de l'argent... Des bracelets faits de fils de coton blanc écru sont portés, après une bénédiction par les bonzes, afin de protéger du malheur et des mauvais esprits. Les éclipses Lors des éclipses de soleil ou de lune, les femmes enceintes doivent éviter de regarder le phénomène sous peine de voir leur futur enfant atteint d'un retard de développement psychomoteur. Si vraiment elles veulent regarder l'éclipse, elles doivent alors glisser sous les plis de leur "sompot" un objet lourd, une boite à bétel par exemple. A l'occasion de cet évènement, les villageois vont frapper les arbres fruitiers afin de rendre ceux-ci plus fertiles. La photo létale Si trois personnes sont prises en photo, celle qui se trouve au centre va mourir rapidement ou être accablée par le malheur.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -