Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Trésors de Colombie

Trésors de Colombie

Trésors de Colombie écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Bahia Honda et Bahia Hondita

- Trésors de Colombie -

Colombie, Amériques

La nuit fut plutôt étouffante. Ce matin, il nous faudra quatre heures de piste très chaotique pour rejoindre la Bahia Honda. La récompense est au bout avec une sublime baie aux eaux turquoise. Il est midi, il fait (très) chaud mais une brise soutenue rend tout cela supportable. 

 

Une représentation de la Guajira
Une représentation de la Guajira
Bahia Honda
Bahia Honda
Au menu : poisson grillé
Au menu : poisson grillé

 

Nous avons une sensation d'isolement et de bout du monde très puissante, dans cette nature âpre, sauvage, aux violents contrastes de couleurs entre les rochers ocre, le jade de la mer, la blancheur de lagunes asséchées et le bleu du ciel. 


Nous démarrons l’après-midi en longeant une longue et fine plage, constellée de coquillages. En arrière de la plage, se détachant sur des collines dénudées couleur chocolat, on aperçoit une lagune asséchée à la blancheur éclatante. A l'extrémité de la baie, il nous faut traverser à gué 2 bras d'eau peu profond avant de se rapprocher de sommets orangés. Après deux heures de marche, nous arrivons à Punta Soldado, un petit monticule rocheux qui marque la fin de la Bahia Honda. Notre bateau taxi nous attend.

 

Top de départ
Top de départ
Des cabanes de pêcheurs ponctuent la plage
Des cabanes de pêcheurs ponctuent la plage
Au loin un orage se prépare
Au loin un orage se prépare
Premier passage à gué
Premier passage à gué
Le deuxième gué est beaucoup plus long
Le deuxième gué est beaucoup plus long
Arrivée à Punta Soldado
Arrivée à Punta Soldado

 

Nous longeons la côte jusqu’à un chenal qui nous permet d’entrer dans la Bahia Hondita, une sorte de petite mer intérieure. Il y a plusieurs réserves naturelles dans cette baie, zones colonisées par différents groupes d’oiseaux : flamands roses, frégates et pélicans…

 

Flamands roses
Flamands roses
Escadrille de flamands roses
Escadrille de flamands roses
On voit rarement un flamand rose seul
On voit rarement un flamand rose seul…
Frégate en vol
Frégate en vol
Frégates
Frégates
Colonie de pélicans
Colonie de pélicans
Attention, décollage…
Attention, décollage…
Formation de pélicans en approche
Formation de pélicans en approche

 

Il ne reste que quelques minutes pour arriver chez Luzmila. Ce soir, deux possibilités, dormir dans des habitations rustiques (mais dans des lits)… ou essayer un « chinchoro ». Dormir en hamac demande un temps d’adaptation mais n’est pas si compliqué, surtout que les hamacs colombiens "les chinchoros" sont extrêmement larges et peuvent accueillir plusieurs personnes. Le principe est de dormir en travers pour tendre au plus près de l’horizontale la toile de votre hamac. Évidemment, c'est très inhabituel pour nous et cela demande un temps d’adaptation. Pour déroutante qu'elle soit, l'expérience se révèle souvent agréable ; le sommeil bercé par les bruits de la nuit et la contemplation du ciel étoilé.


Il y aura seulement deux volontaires pour cette expérience !

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -