Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Tsum – Manaslu - Annapurnas

Tsum – Manaslu - Annapurnas

Carnet de voyage rédigé par Alain Baudet

De Barpak à Khorlabesi en passant par Laprak

- Tsum – Manaslu - Annapurnas -

Népal, Asie pacifique

Notre trek commence par une montée soutenue offrant de superbes vues sur  Barpak et le Baudha Himal. Elle va mettre nos porteurs à l’épreuve. Arrivée au col de Gupsi Danda, nous avons tout juste le temps d’apercevoir les sommets des Ganesh Himal avant que les nuages ne viennent masquer ce beau spectacle. Et au retour d'une tentative de prise de vue sur les sommets depuis une crête toute proche, Christian se tord sérieusement la cheville ! Comme le dit Christian « l’expérience de 12 treks au Népal n’empêche pas un faux pas ».

Barpak, ManasluBarpak

A proximité du col de Gupsi Danda

Nos porteurs (maxi 30kg par porteur soit 12,5 par le client et 5 pour le porteur)Les Ganesh ManasluLes Ganesh

A la descente sur Laprak nous découvrons avec stupeur un village fantôme au cœur de la montagne, ressemblant à un lotissement moderne. Nous apprendrons par la suite que le gouvernement a financé des maisons pour reloger les villageois de Laprak, très touché par le tremblement de terre de 2015 car situé à son épicentre.

 

Mais ces logements sont très en amont et loin des terres agricoles, les habitants ont préféré reconstruire sur place à proximité des terrasses aménagées en petites parcelles cultivées.

Laprak vallée de TsumLe "nouveau" Laprak

D’ailleurs ce village de Laprak était charmant, nous y avons croisé une multitude de familles rentrant des champs ou se rendant aux fêtes organisées le soir même

Tour du manaslu NépalRencontre avec les villageoises

Tour du Manaslu NépalLa panier a de multiples usages

Laprak tour du manaslu NépalLe haut de Laprak

Et une belle surprise nous était réservée au lodge. A la nuit tombée, de petites lumières sont arrivées sur la terrasse et un important groupe de femmes de tous âges en habit traditionnel se sont installées pour nous offrir une multitude de danses locales. Une belle soirée qui a démontré l’hospitalité népalaise.

Laprak NépalLes villageoises venues pour danser et assister au spectacle

Laprak Manaslu NépalLes dansesManaslu NépalLes danses

LaprakNotre lodge

La descente depuis Laprak a été une initiation au sentier en escaliers et la journée du lendemain une vraie confirmation ! Le parcours est marqué par une alternance d’escaliers et de sentiers en balcon traversant les terrasses accrochées dans des pentes raides où chaque lopin de terre est exploité pour la culture des céréales et du quinoa. La cheville de Christian est enflée et douloureuse, cela ne présage rien de bon pour la suite et l'étape est longue et pénible pour lui.

Laprak Manaslu NépalLa descente de Laprak le haut vers Laprak le bas

Le pont après LaprakLe pont qui enjambe la Macha Khola

Une nouvelle journée ponctuée de rencontres avec ces travailleurs champêtres en pleine récolte et la découverte de leurs outils qui nous semblent venus d’un autre temps.

Rencontre avec les villageois qui partent aux champs

Entre Laprak et Khorlabesi Manaslu NépalTravaux des champsLes récoltesL'heure de la pause

Même si le panorama sur les Ganesh n’était pas au rendez vous, les personnes rencontrées, les hameaux traversés et cette agriculture montagnarde nous ont offert une palette multicolore à chaque détour de sentier.

Tour du ManasluChemin en balcon

Tour du ManasluLa descente sur Khorlabesi

Une étape où nous avons commencé à découvrir ce qui allait rythmer nos journées pendant les semaines à venir : la pause thé en milieu de matinée, un bon repas chaud à midi puis une fois arrivés au lodge et (parfois) douchés, le goûter vers 16h, installation dans la chambre avec déballage du sac de couchage et séchage des vêtements de la journée, dîner à 18h30 et coucher de bonne heure.

Déballage et séchage

Le lendemain matin, la décision est prise avec déchirement pour tous : Rosalie et Christian devront redescendre à Kathmandu et l'espoir de nous rejoindre dans quelques jours à l'entrée du tour du Manaslu avec un autre groupe est bien mince. Le verdict du médecin de Kathmandu sera sans appel : hors de question de repartir pour un trek.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -