Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Tsum – Manaslu - Annapurnas

Tsum – Manaslu - Annapurnas

Carnet de voyage rédigé par Alain Baudet

De Muktinath à Jomoson par Lupra

- Tsum – Manaslu - Annapurnas -

Népal, Asie pacifique

Cette étape permettra de rejoindre Jomosom sans prendre la piste routière. Nous quittons Muktinath par une piste puis un sentier balcon qui offre une large vue sur Jarkhot et la vallée du Mustang. Nous cheminons de concert avec un groupe pour atteindre un petit col où nous découvrons le fabuleux panorama vers le Daulaghiri.

JarkhotJarkhot

L'entrée du Mustang

Le Daulaghiri

La descente vers Lupra s’amorce avec en permanence ce superbe massif en ligne de mire. Nous pénétrons dans une vallée toujours très minérale où la végétation est rare.

Vue imprenable sur le Daulaghiri

C'est très minéral

Nous atteignons pour déjeuner le petit village de Lupra, véritable oasis au milieu de cette zone désertique. Les toitures sont un véritable espace fonctionnel pour faire sécher le bois, le linge. Nous visiterons un petit monastère bön, très ancien.

Lupra

Lupra

Le monastère

Le monastère

La jeep nous attend pour rejoindre Jomosom et ainsi éviter une longue et pénible marche dans le vent et la poussière. Drôle de sensations en retrouvant une vraie petite ville népalaise avec son flot de véhicules, ses commerces et ses distributeurs de billets. Ce soir, dernier repas avec notre super équipe népalaise et petite soirée dansante avec quelques membres d’un groupe Tirawa qui partageait notre lodge.

Un dernier regard sur le fond de la vallée

La circulation à Jomoson

Un grand merci à notre super équipeVoilà, ce magnifique trek se termine, le cœur serré. Kaji nous a demandé : « et si on devait continuer une semaine de plus ? ». Réponse évidente pour nous : « avec grand plaisir ! ».

 

Le lendemain, toujours grand beau mais nous attendrons que le brouillard se lève sur Pokhara pour qu’un petit avion puisse décoller, en espérant que ce soit avant l’arrivée du vent à Jomosom. En milieu de matinée, les cieux sont avec nous et 20 minutes de vol nous conduisent jusqu’à Pokhara pour une visite éclair et le déjeuner au bord du lac. Un vol intérieur régulier vers Kathmandu terminera le périple (la notion de régularité au Népal étant très différente de la nôtre).

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -