Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris
Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Tsum – Manaslu - Annapurnas

Tsum – Manaslu - Annapurnas

Carnet de voyage rédigé par Alain Baudet

De Lokpa à Namrung

- Tsum – Manaslu - Annapurnas -

Népal, Asie pacifique

Nous descendons rapidement de Lokpa pour rejoindre la Bhuri Gandaki et l’itinéraire du tour du Manaslu. La gorge étroite abrite une végétation luxuriante.

Tour du ManasluOn retrouve la végétationTour du ManasluUne végétation luxuriante

Tour du ManasluLe chemin aménagé en surplomb de la rivière

Nous traversons de petits villages (Pewa, Dyang) nichés au fond de cette vallée qui abritent quelques lodges pour la halte traditionnelle du thé matinal ou un bon repas. La décoration de la salle à manger du « New Manaslu Bamboo Hôtel » est semblable à celle de nos refuges et contraste avec la rusticité de la cuisine, toujours articulée autour du poêle tibétain.

Tour du ManasluPetit village de Deng

Four à bois

Tour du ManasluLodge

Un sentier qui monte, qui descend et traverse des failles profondes : plat népalais bien sûr ! Le tracé comportait un petit piège : le chemin qui semblait logique (à plat) passait en fait très bas sous un pont népalais qui s’atteignait par une nouvelle grimpette. Et il a fallu traverser le ruisseau sur des rochers glissants, ce qui a valu un petit bain de siège à l’un d’entre nous ! Mais le lodge à Bihi Phedi offrait douche chaude et bassine pour laver le linge, le top !

La route se poursuit dans une vallée encaissée, sauvage, où chaque terrain plat est exploité pour les cultures ou y implanter de nouveaux lodges. Nous remarquons de nombreux chantiers de construction, signe que cet itinéraire poursuit son développement touristique.

Tour du ManasluVallée encaissée

Tour du ManasluLodge en construction

Les signes religieux sont toujours très présents, tout autant que le sourire népalais !

Le long d'un mur à mani

Et toujours le sourire

Le temps est un peu chargé, lourd et nous avons troqué doudounes et bonnets de la vallée de Tsum contre short et crème solaire pour remonter en douceur cette longue vallée. Après le thé en terrasse à Ghap et une bonne pause de midi au « Jungle Hôtel » nous traverserons le puissant torrent aux eaux claires pour une chaude et humide montée dans une forêt monumentale. Un vrai chemin népalais en escaliers, sur lequel nous avons croisé un chamois et des écureuils, au cœur de cette végétation subtropicale qui projette une débauche de couleurs.  Et si jusqu’à présent nous avions eu l’impression d’être presque seuls au monde, c’est parce que le choix des étapes l’avait permis. Ici, retour parmi les nombreux groupes qui partagent notre route. Namrung est une étape incontournable par sa capacité d’hébergement et son altitude de 2600m qui prépare doucement à s’approcher des hautes vallées.

Un autre lodge en constructionLe torrent

Le plat népalais avec ses nombreuses marches

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -