Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

- Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku -

Japon, Asie pacifique

Dernière journée à Kyoto. Nous allons nous éloigner (en partie) des grands rassemblements pour aller voir des temples plus confidentiels de grande beauté. 
 

Adoshino Nembutsu-ji sera le premier. Celui-ci se distingue des centaines de temples et sanctuaires de Kyoto et ses environs par ses 8000 statues bouddhiques disposées chacune comme la représentation des défunts, depuis l’Antiquité japonaise. L’histoire de l’Adashino Nenbutsu-ji débute en effet en 811 : Kobo Daishi aurait inhumé à son futur emplacement 1000 corps abandonnés aux éléments et érigé autant de Bouddhas de pierre. Des fouilles à la fin du XIXe siècle ont permis de prouver que les lieux ont véritablement et continuellement servi de cimetière depuis l’époque de Heian (794–1185) au moins.

 

Arrivée à Adoshino Nembutsu-ji
Arrivée à Adoshino Nembutsu-ji
Le cimetière de Adoshino Nembutsu-ji
Le cimetière de Adoshino Nembutsu-ji
La forêt de bambous adjacente
La forêt de bambous adjacente
8000 stèles
8000 stèles
Cloche de Adoshino Nembutsu-ji
Cloche de Adoshino Nembutsu-ji
Adoshino Nembutsu-ji
Adoshino Nembutsu-ji

 

Par un dédale de ruelles bordées par magnifiques maisons privées (les aristocrates venaient souvent dans cette région de rizières et de forêts de bambous pour apprécier les feuilles colorées ou faire une excursion en bateau), nous arrivons à la bambouseraie d'Arashiyama Cette forêt de bambous géants de hauteur uniforme est véritablement un spectacle à couper le souffle… mais de ce fait attire beaucoup de monde !

 

Bambouseraie d'Arashiyama
Bambouseraie d'Arashiyama
Bambouseraie d'Arashiyama
Bambouseraie d'Arashiyama


Pour clore nos visites à Kyoto, nous traversons une partie de la ville en bus public et nous arrivons dans la zone de Daitoku-ji. Daitoku-ji est un ensemble de temples du courant bouddhiste Zen Rinzai, situé au nord-ouest de Kyoto au Japon. Il se compose d'une vingtaine de temples secondaires dont seulement quatre sont ouverts au public. Ici, beaucoup moins de monde… seuls les connaisseurs viennent les visiter !


Fondé en 1319 par Daito Kokushi, le site a été partiellement détruit pendant la guerre d’Onin au XVe siècle. Il doit sa reconstruction aux nombreuses donations réalisées par des riches marchands et seigneurs féodaux daimyo qui y établissent leur propre pavillon secondaire, et transforment ainsi le monastère en un village de temples Zen.

 

Nous visitons d’abord l’Ōbai-in (photos interdites dans l’enceinte). Le hon-dō (1586) et le kuri (1589) sont désignés « biens culturels importants ». Les peintures monochromes fusuma de l'époque Azuchi Momoyama : Sept ermites dans un bosquet de bambous (16 panneaux), Paysage avec personnages (14 panneaux) et Oies (14 panneaux), par Unkoku Tōgan (1588), sont également désignés « biens culturels importants ». 
 

Avant d’entrer dans l’enceinte de l’Ōbai-in 
Avant d’entrer dans l’enceinte de l’Ōbai-in 


Puis, visite du Ryogen-in. C’est un temple de taille modeste avec quatre jardins de mousse et secs, chacun au style particulier : Shumisen, Horaisan, Kodatei et Totekiko.

 

Jardin Zen du Ryogen-in
Jardin Zen du Ryogen-in
Jardin Zen du Ryogen-in
Jardin Zen du Ryogen-in
Jardin Zen du Ryogen-in
Jardin Zen du Ryogen-in
Totekiko, considéré comme le plus petit jardin zen de Kyoto
 

Totekiko, considéré comme le plus petit jardin zen de Kyoto Nous voici arrivés à la fin de nos visites de Kyoto. Métro et train… et ce soir nous arrivons à Osaka qui sera le terme de notre grand voyage.

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -