Horizon : Le Mag' de Tirawa

Le Mag' de Tirawa : Carnet de voyage - Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku écrit par Christian JUNI :  Le Mag' de Tirawa

Carnet de voyage rédigé par Christian JUNI

Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku

- Le pèlerinage des 88 Temples de Shikoku -

Japon, Asie pacifique

Pour cette jonction avec le dernier temple du pèlerinage, nous tenons à ce que le groupe fasse cette étape dans le bon sens et en formant une seule équipe. Transfert de notre hôtel vers le point de départ de cette ultime balade. Il reste environ 4 heures de marche pour aller au temple 88. Nous prenons le sentier qui passe par Kurusu Jinja. Au col (740 m d’altitude), à l’aplomb du Mt Nyotai, il ne reste plus que 1.2 km pour arriver à Okuboji, temple 88. C’est le temple de l'accomplissement des souhaits car c'est la destination finale du pèlerinage et le dernier du Chemin du Nirvana

 

Point de départ de la dernière étape
Point de départ de la dernière étape
Samantha en plein effort avant le col
Samantha en plein effort avant le col
 Vue plongeante depuis le col
Vue plongeante depuis le col


Selon des écrits documentant ses origines et son histoire, le temple a vu le jour en 717, lorsque Gyoki a visité cette terre, a entendu une révélation du ciel et y a construit un petit ermitage. Kobo Daishi s'y est rendu en 815 et a suivi une formation religieuse dans une grotte à mi-hauteur du mont Nyotai. Il a érigé un bâtiment dans un creux de la vallée, dans lequel il a enchâssé une sculpture du Bouddha Guérisseur, ainsi qu'un bâton qu'il a reçu de Maître Keika, de Tang en Chine. On dit que le temple Okuboji a été nommé d'après ce creux. Pendant la période Edo (1603-1868), il y avait quelques temples le long du pèlerinage de Shikoku où les femmes n'étaient pas autorisées à prier. Cependant, parce que les adoratrices étaient autorisées à Okuboji, le temple a gagné le nom de "Women's Koya", une référence au mont Koya, le siège de la secte Shingon. Comme il s'agit du dernier lieu sacré du pèlerinage, de nombreuses personnes laissent ici leur bâton de pèlerinage une fois leur voyage terminé. À côté de l'actuel Daishido Hall, il y a un bâtiment où ces bâtons de marche sont conservés. Le groupe peut tranquillement savourer la fin de ce périple sur Shikoku. Les deux accompagnateurs repartent au point de départ pour récupérer le minibus manquant. 

 

Temple principal de Okuboji
Temple principal de Okuboji
Dans l’enceinte d’Okuboji
Dans l’enceinte d’Okuboji
Porte principale d’Okuboji
Porte principale d’Okuboji

 

Retour vers Tokushima… mais en passant et en s’arrêtant au temple de Ryozenji (le fameux temple n°1). La boucle doit être fermée, à pied ou en voiture ! A Tokushima, nous reprenons la route qui va nous ramener vers Honshu, via l’île d’Awajishima. Pour cette soirée, arrêt à Kobe. 

 

Exposition de nos Nokyochos dûment estampillés dans les 88 temples
Exposition de nos Nokyochos dûment estampillés dans les 88 temples
Sur la route menant à Kobe
Sur la route menant à Kobe


Kobe est connu pour deux choses :  le terrible sinistre tremblement de terre de 1995, et une autre nettement plus sympathique… son bœuf ! Et ce soir, dîner dans un restaurant hyper traditionnel où l’on va nous servir ce plat (désolé pour les végétariens). Attention, les portions sont homéopathiques mais le décorum et la façon de préparer ce bœuf ne peuvent se voir qu’au Japon !

 

Dans les rues de Kobe
Dans les rues de Kobe
Luciano retrouve une de ses amies japonaises à Kobe
Luciano retrouve une de ses amies japonaises à Kobe
Restaurant traditionnel servant du bœuf de Kobe
Restaurant traditionnel servant du bœuf de Kobe
Présentation du plat principal
Présentation du plat principal
Repas arrosé de quelques bonnes bouteilles
 

Repas arrosé de quelques bonnes bouteilles

…. Avant de finir au bar de l’hôtel !
…. Avant de finir au bar de l’hôtel !

Haut de page

En relation avec cet article

- ça serait dommage de passer à côté... -